Comment déclarer la loi Girardin ?

Comment déclarer la loi Girardin ?

La loi Girardin est un appareil de défiscalisation, qui peut rapporter une réduction d’impôt assez conséquente. La réduction d’impôt est dite « one shot », car elle se calcule, non pas sur le prix d’achat des biens, mais sur le montant de l’investissement. La réduction d’impôt peut ainsi atteindre 120 % du montant de l’investissement et s’impute dès l’année de la souscription au dispositif. Cependant, pour profiter de ces incitations, il faut aviser l’administration fiscale. Quels formulaires doit-on ainsi remplir ? Lire la suite

Comment investir en loi Girardin ?

Comment investir en loi Girardin ?

Dans certains domaines, l’investissement en Outre-mer, via des dispositifs de défiscalisation, comme celui de Girardin, continue à séduire certains investisseurs, que ce soit en métropole ou en DOM COM. Cela est dû par la simplicité de sa mise en place, sa performance, et ses avantages fiscaux sécurisés. Mais comme tout dispositif, il a également son côté complexe, en effet, pour y bien profiter, il est capital de bien maîtriser la façon d’investir en ce régime fiscal. Lire la suite

Comment clôturer son assurance-vie ?

Comment clôturer son assurance-vie ?

La clôture d’un contrat d’assurance-vie peut se faire pour de nombreuses raisons. Cependant, il faut tenir compte de toutes les options qui s’offrent à vous afin de connaître les détails de la fiscalité. En effet, les modalités de la clôture du contrat ont un impact sur votre impôt. Alors, faites le bon choix et profitez des meilleurs avantages fiscaux possibles. Il est à noter que pour parvenir à clôturer un contrat d’assurance-vie, vous devez suivre des multitudes de démarches. Lire la suite

Comment déclarer plusieurs biens en LMNP ?

Comment déclarer plusieurs biens en LMNP ?

La Location Meublée Non Professionnelle offre plusieurs avantages aux propriétaires qui voudront défiscaliser en 2019. Lorsque le LMNP est classique offre une défiscalisation des revenus de l’investisseur. En cas d’un placement en LMNP Censi-bouvard, l’investisseur bénéficie d’une réduction d’impôt à hauteur de 11 %. C’est en ce sens que plusieurs se ruent vers ce produit de défiscalisation immobilière. Pour profiter au maximum des avantages offerts par le régime du LMNP, la déclaration de l’activité auprès de l’administration fiscale chaque année est impérative. Comment faire alors cette déclaration ? et surtout, comment déclarer un deuxième bien sous le régime du LMNP ? Lire la suite

Quel est le principe de la loi de robien ?

Quel est le principe de la loi de robien ?

La loi de robien s’adresse à tous les contribuables français qui sont imposés à partir de 14 % et qui acquièrent un logement dédié à la location non meublée à usage d’habitation. Cette location doit être établie entre le 3 avril 2003 au 1 septembre 2006.

La loi de robien est ainsi un dispositif d’abattement du revenu imposable. Son principe se base sur l’amortissement du coût d’acquisition du bien, selon une limite égale à 65 %.

Comment fonctionne la loi de robien ?

Avec cette loi de défiscalisation Robien, les revenus imposables, composés du revenu global et des revenus fonciers, seront déduits d’un pourcentage du prix d’acquisition du bien immobilier. Ce pourcentage est égal à 8 % pour une durée de 5 ans, à 2,5 % pour une durée de 4 ans, à 2,5 % pour une période de 3 ans. Ce dispositif est bien adapté à ceux qui payent 3000, 4000, 5000, 6000, 7000, 8000, 9000 ou 10000 euros d’impôts

Quels sont les logements concernés par la loi de robien ?

Tous les types de logements sont concernés par la loi de robien, à savoir les logements neufs ou en VEFA (Futur état d’achèvement), les logements réhabilités ou rénovés à neuf, si et seulement s’ils sont soumis à la TVA immobilière. Elle concerne également les locaux affectés à un autre usage que l’habitation puis transformés en logements.

Loi de robien : quelles sont ses obligations ?

Pour bénéficier de la loi de défiscalisation de robien, l’investisseur doit s’engager à louer le logement non meublé à usage d’habitation principale pour une durée minimale de 9 ans.  Cet engagement de location doit également prendre effet dans les 12 mois qui suivent la date d’achèvement de l’immeuble.

S’il y a non-respect des engagements par le propriétaire (c’est-à-dire un non-respect de la période de 9 ans qui est imposée), l’administration peut reprendre les déductions d’impôts.  Toutefois, si ce non-respect est justifié par les raisons ci-après, cette règle de reprise des avantages ne s’applique pas. Les raisons n’induisant pas le retrait des avantages fiscaux de la loi de robien sont :

  • L’invalidité d’un des deux époux qui sont soumis à une imposition commune
  • Le licenciement du contribuable ou de son époux (se) qui est aussi soumis à une imposition commune
  • Le décès du contribuable ou de son époux (se)

Quels sont les principaux avantages de la loi de robien ?

De nombreux avantages fiscaux sont à tirer de la loi de robien. Le dispositif permet de défiscaliser selon le principe de l’amortissement pouvant aller jusqu’à 65 % du prix d’acquisition du bien. Cet amortissement se traduit par 8 % du montant de l’investissement pendant 5 ans et de 2,5 % pendant les 4 suivantes. Tous les frais d’acquisitions sont compris dans ce calcul.

50 % de l’investissement sera amorti au bout de 9 ans. L’investisseur aura alors la possibilité de continuer pour 2 périodes de 3 ans supplémentaires pour un taux de 2,5 % par an. Au bout de ces 15 années d’investissement, l’amortissement total sera alors égal à 65 %.

Bien simuler une défiscalisation immobilière : quels intérêts ?

Bien simuler une défiscalisation immobilière : quels intérêts ?

L’investissement dans la pierre est un vaste terrain où les risques vont de paire avec les opportunités d’affaires. Il ne suffit pas pour l’exploitant de disposer des fonds nécessaires pour espérer prospérer dans ce domaine. Un achat d’appartement en vue d’une revente, un investissement dans l’immobilier ancien, un investissement locatif, chaque projet doit être étudié scrupuleusement, pour minimiser les risques de pertes financières.

Simuler une défiscalisation immobilière

Aujourd’hui, de nombreux dispositifs fiscaux sont proposés par l’État pour améliorer la situation des investisseurs immobiliers. Loi Pinel, loi Censi-Bouvard, de premier abord, les chiffres de déduction fiscale sont aguichants. Il est facile de perdre ses moyens et de foncer tête baissée dans un investissement quelconque. Mais pour éviter toute déconvenue, il faut bien simuler la défiscalisation immobilière.

La simulation : quelle importance ?

Puisque les opportunités de réduction fiscale sur les revenus immobiliers sont nombreuses, il est plus intéressant de mesurer l’impact réel que celles-ci ont sur les investissements. Une étude personnalisée de votre projet permettra de confronter tous les dispositifs fiscaux et ainsi d’axer votre investissement sur la politique fiscale la plus adaptée. Chaque opération de défiscalisation revêt des avantages et des inconvénients. La simulation étudie chaque dispositif selon différents critères pour comprendre s’il est adapté ou non à la situation patrimoniale et fiscale de l’investisseur.

Mieux visualiser son projet immobilier

Il en ressort de cette étude une vision plus claire du choix de l’investissement immobilier, qu’il s’agisse d’une location meublée, d’une résidence service, ou encore d’une location de logement neuf. Il n’existe pourtant pas de dispositif optimal. Chaque politique fiscale de réduction d’impôts sur l’immobilier a ses propres avantages et ses inconvénients. Mais au final, une simulation vous permettra d’établir une prévision budgétaire de votre investissement et d’estimer la rentabilité de votre projet sur le long terme.

Comment procéder à la simulation de la défiscalisation immobilière ?

Le mieux est de confier cette tâche à un expert en gestion de patrimoine qui a déjà des échelles d’évaluation et des paramètres pour bien affiner les résultats de la simulation. À défaut, vous pourrez aussi opter pour des logiciels de défiscalisation en ligne qui permettent de comparer plusieurs dispositifs fiscaux en même temps.

Pour ce faire, il suffit de rentrer les spécificités de son projet, le type d’investissement à réaliser et le montant du capital à investir. Vous serez mieux pistonné une fois que vous verrez les résultats de cette simulation. À titre d’exemple, si vous choisissez d’acheter un logement, le simulateur prendra en compte non seulement vos revenus, mais aussi l’importance de votre charge et de votre apport personnel. Il introduira les frais d’impositions et vous pourrez estimer ainsi le coût de votre investissement.